Tous les matériaux sont composés d’atomes et chaque atome est composé d’un noyau positif chargé, autour duquel gravitent un ou plusieurs électrons négatifs. Un atome qui perd un ou plusieurs électrons possède donc une charge positive. En revanche, un atome qui en gagne un ou plusieurs possède une charge négative et s’appelle un « ion ». Au repos, La charge de l'atome est neutre.

exemple d'électricité statique, les cheveux d'une fille se dressent quand elle touche un générateur Van de Graaff

L’électricité statique est un phénomène de surface généré lorsque deux ou plusieurs surfaces entrent en contact puis sont séparées (par frottement par exemple). Il se produit alors un déséquilibre au cours duquel des électrons négatifs sont transmis d’un atome à l’autre. La puissance de la charge (la force de champ) dépend de plusieurs facteurs : le matériau, ses propriétés physiques et électriques, la température, l’humidité de l’air, la puissance et la vitesse de séparation.

Les fibres synthétiques telles que le polyester, le polyamide ou les polypropylènes utilisés dans la composition des produits microfibre sont parfaites pour développer de la charge statique par frottement. La poussière environnante est, quant à elle, facilement attirée par la charge statique. C'est ainsi que les produits en microfibre deviennent d'excellent capteur de poussière par frottement à sec. Le dépoussiérage devient un jeu d'enfant.

Par contre, en contact de l'eau, la surface devient semi-conductrice et perd sa charge statique. Donc mouillé, pas de force électrostatique!